MADRID

En ville

Que vous soyez gourmand, passioné par la mode ou l'art, il existe toujours 6 bonnes raisons pour découvrir une nouvelle facette de Madrid.

______________

Les Incontournables

1) Prendre un café sur une des terrasses de la très touristique Plaza Mayor ou du très classique et touristique Paseo de los Recoletos :

            Café Gijon (Paseo de Recoletos 21 / 521 54 25)
            l'ancien café littéraire devenu un passage obligé
            Café Restaurante el Espejo (Paseo de Recoletos 31 / 319 11 22)
            là où les vieilles madrilènes viennent prendre le thé l'après midi.

2) Enchaîner les trois grands musées de Madrid, situés à proximité les uns des autres :

            Museo Nacional del Prado (Paseo del Prado / 330 28 00)
            pour les grands classiques de la peinture espagnole et hollandaise, de Goya à Vélasquez,
            en passant par une vaste collection de Rubens.
            Museo Nacional Reina Sofia (Calle Santa Isabel 52 / 774 10 00)
            pour l'art moderne, de Picasso à Rothko, de Miro à Tàpies.
            Museo Thyssen-Bornemisza (Paseo del Prado 8 / 420 39 44).
            pour une des plus belles collections privées d'Europe,
            des primitifs italiens à la peinture américaine du début du XXè siècle.

3) Déguster du « jamon serrano » dans un bar à tapas :

            Anciano Rey de los Vinos (Calle Bailén 19 / 559 53 32)
            convivial, avec azulejos & large carte des vin.
            La Botilleria del Café de Oriente (Pl. de Oriente 4 / 548 46 20)
            le bar d'un des plus anciens restaurants de Madrid
            Casa Alberto (Calle Huertas 18 / 429 93 56)
            un classique du vieux Madrid
            Taberna de la Daniela (General Pardiñas 21 / 575 23 29)
            tapas & azulejos dans cette taverne sympathique de Salamanca

4) Taquiner les écureuils du Parque del Buen Retiro, admirer son Palacio de Cristal et se reposer sur les marches du Monumento a Alfonso XII, face à l'Estanque, le lac du parc.

5) Retrouver le parfum de la vieille ville à travers les ruelles du Madrid de las Austrias, de la Plaza Mayor à la Plaza Carros, en passant par le Mercado de San Miguel et la Plaza de la Paja. Pour rejoindre le point d'orgue du bon touriste madrilène : les ors, les marbres et les lustres du Palacio Real.

6) Dîner sur une des nombreuses terrasses de la Plazza de Santa Ana.

 

Madrid pour les Fashionistas

1) Commencer la journée par un peu de douceur :

            El Riojano (Calle Mayor 10 / 366 44 82)
            la grande tradition de la gourmandise à côté de la puerta del Sol (avec café)
            Antigua Pastelería del Pozo (Calle del Pozo 8 / 522 38 94)
            pour un petit croissant ou autres, à côté de la plazza de Santa Ana,
            dans une des plus vieilles et plus pâtisserie de Madrid.

2) Sombrer dans une frénésie de shopping :

Version streetwear-créateur : à la Chueca, en partant de Calle Fuencarral pour les marques les plus internationales et en descendant jusqu'à Calle Piamonte pour les créateurs les plus indigènes.

Version high street : de Dior à Jimmy Choo en passant par Louis Vuitton et Chanel, visez le quatier de Salamanca, entre Calle Serrano et Calle Velazquez, à la hauteur de Calle Jose Ortega y Gasset. Egalement de nombreuses boutiques le long de Calle de Claudio Coello, de Calle Don Ramón de la Cruz, et surtout, pour la création haut de gamme espagnole, flirter avec el Callejón de Jorge Juan :

            Alma Aguilar (Callejón de Jorge Juan, 12 / 577 66 98)
            Hannibal Laguna (Callejón de Jorge Juan, 35 / 577 10 29)
            Davidelfin (Callejón de Jorge Juan, 31 / 700 04 53)
            Jocomomola (Callejón de Jorge Juan, 12 / 578 13 22)
            Roberto Torretta (Callejón de Jorge Juan, 14 / 435 79 89)

Sinon, également en vue :

            Vinçon (Calle de Castello 18 / 578 05 20)
            Marre Moerel Design Studio (Calle de Noviciado 4 / 523 90 59)
            les temples du design madrilène

            Isolée (Calle de las Infantas 19 / 524 12 98)
            le Colette madrilène

3) Déjeuner frais & bon :

            Iroco (Calle de Velazquez 18)
            pour le patio-salade verte, très apprécié des mannequins de passage à Madrid.
            Arola (Calle de Argumosa 43 / 467 02 02)
            nouveau restaurant de Arola, le chef star de Madrid,
            dans l'extension du Museo Nacional Reina Sofia dessiné par Jean Nouvel.
            Fast Good (Calle de Padre Damian 23 / 343 06 55)
            le fast food du plus célèbre chef espagnol, El Bulli. Une curiosité.
            Baazar (Calle Libertad 21 / 523 39 05)
            espace lumineux et sobrement éclectique.
            La Viuda Blanca, La Viuda Negra (Calle Campomanes 6)
            pour ses DJ du dimanche, son cadre design informel et sa cuisine.

4) Se mettre au Spa - à Madrid, c'est version grand format :

            Sensay (Ibiza 1 / 400 82 73)
            Club Metropolitan (Jose Abascal 46 / 451 44 66) 

5) Prendre un verre au bar du AC Santa Mauro, avant d'aller dîner :

            Ølsen (Calle del Prado 15 / 429 36 59)
            sur les traces du Olsen Buenos Aires, saumon-blinis-dj, dans une ambiance pin & épure.  
            Teatriz (Calle Hermosilla 15 / 577 53 79)
            ancien théâtre avec décors de Starck.
            Club 31 (Calle de Alcala 58 / 531 00 92)
            icône du Madrid fifties relooké et placé sous la bonne étoile de Miguel Angel Garcia. 

ou pour dîner tardivement :

            Nueva Fontana (calle de Hernani 75 / 417 56 93),
            dîner dans l'un de deux restaurants de cet ensemble futuriste de trois salles.
            Suite Café Club (Calle de la Virgen de los Peligros 4 / 521 40 31)


6) Bailar ?

            Le Pacha, (Calle Barcelo, 11)
            temple mythique de la nuit madrilène qui n'a pas perdu ses étoiles depuis les années 70,
            Coppelia 101 (Paseo Recoletos, 16 / 431 54 27)
            Franela Dance Hall (Calle Mesonero Romanos 13 / 541 35 00)
            pour les fans de house

 

Madrid pour les Gourmands

1) Commencer par le marché :

            Mercados das Maravillas (Calle Bravo Murillo 122)
            tous les jours sauf le dimanche, de 9h à 14h, et également en après-midi la semaine.
            le plus célèbre et le plus animé de la ville
            Mercado de la Paz - Salamanca (Calle Ayala 28)
            le beau marché des quartiers chics

2) Déjeuner classique :

            Botin (40€ / Cucherillos 17 / 366 42 17),
            institution fondée en 1725 qui a le sens des traditions
            La Bola (30€ / Bola 5 / 547 69 30),
            maison de tradition, cuisine typique de Madrid
            Errota-Zar (45€ / Calle Jovellanos 3 - 1e  / 531 25 64),
            le meilleur de la cuisine basque.

3) Se laisser tenter par une petite sieste à la Real Academia de Bellas Artes de San Fernando : l'été, le musée est frais, peu fréquenté et regorge de trésors comme des toiles de Zurbaran, Murillo ou de Ribera.

4) Acheter quelques unes des perles du vignoble espagnol :

            Vinos Mariano Aguado (Echegaray, 19 / 429 60 88)
            une des plus vieilles boutiques du coeur de Madrid.
            Vinoteca de Pelayo (Calle Pelayo, 48 / 319 33 10)
            dégustation & large choix.
            Lavinia (Calle Ortega y Gasset, 16 / 426 06 04)
            la référence moderne.

5) Apéritif pour capter un peu de la fièvre de Madrid :

            Bar del Diego (Calle de la Reina 12 / 523 31 06)
            pour les cocktails et la clientèle.
            Jazzanova (Paseo de la Castellana 8 / 578 34 87)
            pour la terrasse et la musique.

6) Dîner chez les meilleurs : 

            La Broche (85€ / Miguel Angel, 29 / 399 34 37)
            dirigé par le créatif Sergi Arola, ancien d'El Bulli.
            Santceloni (130€ / Hotel Hesperia Madrid - paseo de la Castellana 57 / 210 88 40)
            sous la coupe de Santi Santamaria, chef de grande expérience.
            Terraza del Casino (110€ / Alcala 15 - 3è / 521 87 00)
            dirigé par Paco Roncero et placé sous la houlette de Ferran Adrià, le chef d'El Bulli.
            Restaurante Zalacain (95€ / Calle Álvarez De Baena, 4 / +34 91 561 48 40)
            pour un restaurant des plus classiques, du cadre à l'assiette. 

 

Madrid comme les Madrilènes

1) Faire ses courses aux Corte Inglés.

2) Déjeuner à la maison avec des amis.

3) Se laisser aller à une sieste réparatrice

4) Aller aux Toros un dimanche de saison, de début mars jusqu'à fin octobre, souvent en fin d'après-midi. http://www.las-ventas.com

5) Se ruer au stade de foot du Santiago de Bernabéu pour supporter le Real de Madrid. http://www.realmadrid.es

6) Faire la fête jusqu'au petit matin en utilisant toutes sortes de substances.

 

Madrid pour les Artys

1) Pan con tomate + café + El Pais :

            Café Belén (Calle Belén 5 / 308 27 47 )
            café paisible de Chueca
            Café Viena (Calle Luisa Fernanda / 559 38 28)
            ancienne tertulia à deux pas de l'université
            Caféteria La Pacera (Circulo de Bellas Artes - Calle de Alcala 42)
            pour un décor dépouillé sous de hauts lustres

            ou dans les petits cafés de la Plazza Chueca

2) Se promener sur les traces de Cervantes le long de la rue du même nom, puis en passant par le Club Ateneo (calle del Prado 21 / bibliothèque/salle de conférence et café) puis en rejoignant la Cuesta de Claudio Moyano où s'alignent les bouquinistes, entre Atocha et Parque del Buen Retiro.

3) Choisir un bar à tapas entre Rastro & Latina après exploration complète du quartier : 

            Vinos 11 (Calle Calatrava II)
            bar en zinc & vieilles lampes
            Casa Amadeo (Plaza de Cascorro 18)
            spécialité d'escargots
            El Viajero (Plaza de la Cebada 11)
            belle terrasse et cadre vivant

4) Un pas pour l'art contemporain : 

            Fundacion Juan March (Calle Castello 77)
            pour ses expositions temporaires ou ses concerts
            Circulo de Bellas Artes (Calle de Alcala 42 / 360 54 00)
            bar & exposition des projets des beaux arts dans un immeuble des 20.
            Galeria Moriarty (Calle Almirante 5 / 531 43 65)
            Galeria Soledad Lorenzo (Calle Orfila 5 / 308 28 87)
            Museo de Aire Libre de Madrid (Paseo de la Castellana 41)

5) Un pas vers l'Ouest, un pas vers la nature : 

            Au Museo de America (Avenida Reyes Católicos 6 / 549 26 41)
            pour retrouver la traces des anciennes cultures d'Amérique, masques, objets d'or,...
            A travers le Parque del Oeste jusqu'au très étrange Templo de Debod, souvenir improbable d'Egypte.

6) Et pour profiter des terrasses avec discussions animées, quelques verres Plaza de la Paja  

            dont au Delic (Costanilla de San Andrés 14- / 364 54 50)

 

Madrid pour les Amoureux
 

1) Petit déjeuner chocolat au Cacao Sampaka (Calle de Orellana 4 / 319 58 40)

2) Sentir monter la température au milieu de la foule dans le hall de la gare d'Atocha, conçu comme un jardin botanique tropical sous une immense verrière/structure métallique.

3) Manger avec les doigts quelques tapas pimentées.

4) Visiter le Museo Romantico (Calle San Mateo 13 / 448 10 71) - logé dans un hôtel particulier un peu austère de la fin du XVIIIè.

5) Savourer une coupe de champagne en regardant le soleil se coucher sur Madrid depuis le dernier étage de l'hypermoderne Hotel Puerta America.

6) Se laisser griser par un repas flamenco, dans une institution du genre : au Coral de la Moreria (Calle Moreria, 17 / 365 84 46). 

 

Madrid pour les Classiques

1) Chiner dans un des marchés de la ville.

            Marché du Rastro, le long de Calle Ribera de Curtidores, entre Calle Embajadores et Calle Toledo.
            le dimanche, jusqu'à 15h.
            Rue des antiquaires, Calle del Prado.

2) Se recueillir à la Iglesia de San Antonio de los Alemanes en admirant l'intensité de son intérieur baroque et ses fresques (Calle Puebla 22)

3) Retrouver les traces de la famille royale en visitant le Monestario de las Descalzas Reales (Plaza de las Descalzas Reales 1 / 454 88 00)

4) Se plonger dans le post-impressionisme espagnol au Museo Sorolla (General Martínez Campos 37 / 310 15 84)

5) Visiter la maison du grand éditeur et homme d'affaire Lazaro Galdiano (Calle Serrano 122 /  561 60 84)

6) Goûter à la cuisine traditionnelle espagnole dans un cadre des plus classiques :

            Posada de la Villa (Cava Baja 9 / 366 18 60)
            cadre traditionnel, cuisine madrilène au feu de bois
            La Opera de Madrid (Amnistia 5 / 559 50 92)          
            classique & devant l'opéra
            El Chiscon de Castello (Castello 3 / 575 56 62)
            Horno de Juan (Lope de Rueda 4 / 575 69 16)
            à Salamanca