Hidden Hotel

En résumé

Emplacement

Prestations

100% Naturel

Discrètement caché dans une petite rue en retrait de l’agitation de la place des Ternes et de la place de l’Etoile, le Hidden Hotel est une agréable surprise.

Car si Paris est une ville de pierre, le Hidden Hotel est son parfait antidote.

C’est sans doute parce que les propriétaires de l’hôtel sont belges, qu’ils ont su faire redécouvrir à Paris un design plein de douceur et de naturel, ouvert sur le monde et bien dans son époque.

La déco a ainsi été confiée à Hidden Cabin, une jeune marque de vêtements, d’accessoires de mode et de décoration, installée dans le Tarn. Créé en 2000 par Jamie, un écossais, et Diane, son épouse, une américaine d’origine norvégienne, Hidden Cabin assemble un peu du monde entier au fin fond de la France, dans un style conjuguant qualité de vie, nature, traditions et esprit d’aujourd’hui.

Et c’est ce style que l’hôtel a adopté, façon lodge urbain.

Pour mettre en scène cette décoration, on retrouve Vincent Bastie, l’architecte d’hôtels le plus prolifique et le plus créatif de Paris. Il signe là des espaces ouverts et circulants, et utilise avec un esprit pratique les contraintes de taille typiquement parisienne pour faire de chaque chambre un petit cocon.

Et comme chef d’orchestre, il y a un hôtelier bien connu des amoureux parisiens, en l’occurrence Philippe Vaurs, propriétaire du Five Hotel, entre autres.

Mais au fond, c'est quoi un lodge urbain ?

Allez-y et vous comprendrez !

Dès l’arrivée à l'hôtel, s’opère une rupture. Avec une façade aux jardinières débordant de verdure et un rez-de-chaussée recouvert d’un bois de mer, rêche et grisé, à la manière de celui d’une cabane canadienne, rejoindre le Hidden Hotel donne l'impression que l’on quitte la ville pour rejoindre un refuge.

Le sas s’ouvre sur un imposant et magnifique buffet, tout en bois et en hauteur, garni de masques africains, et là, l’esprit refuge laisse place à un esprit de famille plein d'aventure. A gauche, la réception ; à droite, l’espace bar et salon ; les deux se rejoignant au fond, du côté de la bibliothèque, dans un esprit de circularité tout à fait agréable.

Dalles façon ardoise au sol, mobilier en bois, fauteuils recouverts de tweed de couleur, plaques de métal rivetées au mur, murs brossés à la chaux, cheminée, bibliothèque, bar américain, table d’hôtes, bouquets de fleurs, peaux d’animal, tabourets taillés dans des troncs de cocotiers, lampes bulbes…, ainsi alternent nature travaillée et nature brute, au sein d’un espace ouvert, pas immense mais confortable, donnant sur une petite cour où fleurit le jasmin en été, et donnant également sur la rue, à travers de hautes vitres.

Côtés chambres, bien que les configurations changent un peu en fonction de leur taille et de leur exposition (cour assez lumineuse et tranquille ou rue), l’esprit est toujours le même.

Le cœur de la pièce, c’est le lit. Protégé par une cloison en bois, protégé par des voiles ou protégé par une tête de lit en cuir, quel que soit l’aménagement, le lit s’offre comme dans un lodge ou un chalet, à la façon d’un cocon qui vous protège durant votre sommeil.

Viennent ensuite les matériaux, tous naturels. Ainsi, première à Paris, tous les draps et housses de couettes sont en lin. Les rideaux sont en lin également, mais recouvert d’un opacifiant. Le matelas est un Cocomat, en fibre naturelle de noix de coco, manquant un peu de ressort certes, mais épousant à merveille les courbes du corps. Les murs sont peints à la chaux et le parquet est en bois cérusé. Et même certains des produits de toilette sont naturels, comme par exemple le joli petit savon d’alep que l’on trouve dans chaque chambre.

A ces matériaux correspondent des couleurs également naturelles, à la fois douces et chaudes, comme le beige, le kaki ou le taupe clair.

Quant aux salles de bains, elles sont spacieuses, parce qu’ouvertes sur la chambre. Cependant, grâce à l’aménagement de la pièce et aux voilages du lit, il est possible de relativement s’isoler par rapport à la partie chambre.

De taille correcte mais sans extra, les chambres varient de 14m2 à 24m2, suivant cinq catégories différentes. Les plus luxueuses sont mieux dotées, avec par exemple un parfum d’ambiance.

Privilégiant la nature à la technologie, l’équipement des chambres propose cependant de grandes TV à écran plat et le wifi. Et, puisqu'il faut bien trouver des défauts, les deux seuls manques de ces chambres concernent l’absence de mini-bar et le manque d’espaces de travail confortables (type bureau).

Quant au service, il est jeune, souriant et plein de fraîcheur, à l'image du lieu.

 

Pour qui ?

Conjuguant une décoration très réussie et un bel emplacement, le Hidden Hotel est une perle rare.

Dans ces quelques rues calmes, entre le hub de l'Etoile et le quartier commerçant-animé des Ternes, les hôtels ne manquent pas, mais force est de constater que seul le Hidden réussit à être à la fois créatif et à taille humaine.

Si le manque d'espaces de travail dans les chambres pourrait être un problème pour les gens les plus affairés, pour tous les autres, quels que soient leurs goûts, il n'est pas difficile d'imaginer que ce retour au naturel ne puisse que plaire, tant on s'y sent bien !

 

À partir de - Réserver
Notation de l'établissement
Taille des chambres 7 Confort : 7
Confort Chambres 8 Confort : 8
Infrastructure & Services 7 Confort : 7
Confort Global 7.5 Confort Global : 7.5

Contacts & Réservation

Hidden Hotel

28, rue de l'Arc de Triomphe
75017

Station de Métro : Charles de Gaulle Etoile - Ternes