Jules

En résumé

Emplacement

Prestations

American Fantasy

Vous vous demandez à quoi ressemblerait une décoration contemporaine inspirée par le design américain des années 50, 60 et 70?

Et bien, pour le savoir, passez une nuit (ou plusieurs) à l'hôtel Jules et vous ne serez pas déçu.

Ancien hôtel Mercure, totalement rénové en 2007 et redécoré par les architectes d'intérieur Tristan Auer et Frédéric Sicard, l'hôtel Jules, avec sa petite devanture bleue de café parisien, est un établissement de plus de 100 chambres, dans lequel les clins d'œil américains ne manquent pas.

Clins d'œil est bien le mot, car malgré son côté bon-chic-bon-genre, l'hôtel cultive une gentille joie de vivre et une sensualité doucement frondeuse, alimentées par quelques petites touches de déco deci delà, qui finissent par lui donner une personnalité singulière.

Développé par Grace Léo Andrieu, initiatrice de quelques uns des hôtels de charme les plus intéressants d'Europe, le Jules possède ce petit supplément d'atmosphère, aussi bien dans les couleurs que dans l'ambiance générale, qui signe la « GLA's touch ».

Dès l'arrivée, avec sa terrasse installée sur la rue Lafayette et sa devanture dont les stores et les lanternes rappellent un café, l'établissement surprend.

A l'entrée, le même sentiment se poursuit, car si l'on aperçoit bien le bar de l'hôtel, tout de suite à droite, et son salon, s'étirant sur la gauche et figuré par une immense banquette en cuir blanc façon siège de « Cadillac », on ne voit point de réception. Sommes-nous bien dans un hôtel ???

En suivant la diagonale offerte par la banquette, on comprend que c'est au cœur de l'établissement qu'il faut plonger pour rejoindre la réception.

L'ambiance est tout de suite moderne, le ton est donné : éclairage aussi doux que design, musique downtempo et parfum d'ambiance à la figue fraîche.

Côté réception, c'est plus épuré et c'est plus blanc et noir. Avec tout de même deux clins d'œil : la bibliothèque bric-à-brac façon fatras de livres en vrac, et une amusante capsule internet façon balle de golf géante tranchée au sabre.

L'hôtel est grand, donc vivant, des clients sont toujours présents, prenant un verre, recevant quelqu'un. A ce titre, avec ses profond fauteuil en cuir, ses potions aux couleurs fluorescentes, son comptoir chic et son étonnant paon, le bar de l'hôtel, bien que petit, satisfera tous les voyageurs qui souhaitent accueillir amis ou clients.

Toutes d'un style similaire, bien que surfant sur quelques variantes, les chambres ont une qualité immense, celle de tout de suite mettre à l'aise. Il ne s'agit pas tant de décoration que de décontraction et de joie de vivre. On a déjà l'impression d'avoir vu, touché, possédé, chacun des objets présents, mais pourtant assemblé ici de façon originale, simple et avec peps.

Les murs sont d'une belle couleur, bleu ciel, moutarde ou à damier, les têtes de lit en bois vernis rappellent l'Hotel California de Los Angeles, les luminaires évoquent les 50's mais dans une version épurée et peinte en blanc, certaines salles de bains font très New York avec leur trousse de voyage murale en skaï noir, quant au mobilier et aux tissus, ils vont de pair.

Côté équipement, on retrouve l'essentiel pour un hôtel chic : TV à écran plat, VOD, wifi et minibar.

De 9m2 pour les « Standard », en passant par les 13m2 des « Supérieures », et jusqu'aux 17m2 des « Deluxe », les chambres sont bien conçues et plus spacieuses que ne laisse présager leur taille. Elles donnent sur rue ou sur cour. Sur rue, malgré un bon double vitrage, elles profitent de l'ambiance quatre voies de la très passante rue Lafayette. Sur cour, elles sont très calmes, mais beaucoup moins lumineuses.

Grâce à leur taille les Deluxe jouent presque les junior suite en accueillant une banquette, transformable en lit supplémentaire.

Quant aux suites, elles se situent sur une aile spécifique du bâtiment. Constituée de deux petites pièces, leur déco est encore plus vintage et glamour que celle des chambre, avec peau de bête au sol et malle de voyage dissimulant le mini-bar. Plus réussies également, les salles de bains proposent à la fois douche de plein pied, baignoire et double vasques.

Le service est jeune, alerte et aimable.

 

Pour qui ?

Situé en plein cœur de Paris, à mi chemin entre le quartier de l'Opéra et le 9è arrondissement vivant et trendy, l'hôtel Jules est entouré d'hôtels bon marché où les draps n'ont pas le temps de refroidir.

Il va sans dire que dans un tel environnement, l'établissement constitue une des meilleures options du quartier, qu'il s'agisse d'une clientèle de loisirs ou d'affaires.

Séduisant par son design avant tout décontracté, l'hôtel séduit une clientèle avant tout casual chic.

Pour les amateurs de grand luxe, il faudra davantage se rapprocher d'Opéra pour trouver quelques petits palaces.

 

À partir de - Réserver
Notation de l'établissement
Taille des chambres 6.5 Confort : 6.5
Confort Chambres 7 Confort : 7
Infrastructure & Services 7 Confort : 7
Confort Global 7 Confort Global : 7

Contacts & Réservation

Jules

49, rue La Fayette
75009

Station de Métro : Le Peletier - Cadet