Hôtel Lancaster

En résumé

Visite guidée

Emplacement

Prestations

Une petite bulle de champagne (millésimée)

En rachetant, en 1889, une partie du parc de la propriété du Prince et de la Princesse de Hennin pour y faire construire son hôtel particulier, le riche homme d'affaires espagnol Santiago Drake del Castillo, symbolise l'irrésistible ascension d'une entreprenante bourgeoisie d'affaires dans un Paris alors en pleine ébullition.

Quand, en 1925, l'hôtelier suisse Emile Wolf reprend la demeure pour la transformer en hôtel, il comprend avec beaucoup de finesse le besoin des grands voyageurs des temps modernes : bénéficier d'une hospitalité dont le luxe s'approche de celui d'une demeure privée. Il réussit alors à insuffler à l'hôtel Lancaster ses trois grandes qualités : chic, intimité & convivialité.

Qualités parfaitement assumées par la talentueuse Grace Léo-Andrieu, lorsqu'elle reprend la gestion de l'hôtel en 1995. Décorant le Lancaster de couleurs douces, anis, pistache ou paille, les déclinant en tons sur tons et à travers une palette de plus de 70 tissus, elle lui redonne un charme plein de patine, lui procure une personnalité à la fois forte et d'une élégante sensualité.

Pirouette de cette histoire qui raconte l'avènement d'un siècle, la demeure revient en 2006 dans les mains d'une famille espagnole, celle du groupe Hospes. Souhaitant conserver la tradition de l'établissement tout en le faisant entrer dans un nouveau millénaire, les nouveaux propriétaires devraient peu à peu tonifier sa décoration grâce, notamment, à des couleurs davantage dans l'air du temps.

Un emplacement exceptionnel, presque sur les Champs-Elysées mais protégé de son bouillonnement ; une collection d'une centaine de pièce d'antiquité rares, accumulée par Emile Wolf : du XVIIè au XIXè français ; de très nombreuses œuvres du peintre russe Boris Pastoukhoff - qui avait l'habitude de payer ses nuits en peinture ; c'est entre autre avec tout cela que le Lancaster attire de nombreuses personnalités qui le choisissent comme demeure parisienne, à l'instar de Marlène Dietrich, l'icône de l'hôtel qui y résida trois ans. 

Aujourd'hui comme hier, les 46 chambres et 11 suites de l'établissement, son patio recouvert de végétation, son restaurant gastronomique supervisé par Michel Troisgros, La Table du Lancaster, et ses confortables salons, transmettent avec beaucoup de douceur l'héritage d'Emile Wolf : celui d'un monde à part, où les cartels égrènent un temps plus humain que celui qui tempête à l'extérieur. Et ce ne sont pas les fidèles concierges et réceptionnistes de la maison qui vont le contredire.

 

Pour qui ?

Très apprécié par une grande clientèle anglaise et américaine, venant à Paris aussi bien pour affaires que pour loisirs, l'hôtel séduit tout ceux qui sont à la recherche d'un établissement luxueux mais discret, élégant mais sans affect, riche en tradition mais toujours pétillant.

À partir de 490€ Réserver
Notation de l'établissement
Taille des chambres 9 Confort : 9
Confort Chambres 9 Confort : 9
Petit-Déjeuner 9 Confort : 9
Infrastructure & Services 9 Confort : 9
Confort Global 9 Confort Global : 9

Contacts & Réservation

Hôtel Lancaster

7, rue de Berri
75008

Station de Métro : George V