Hôtel Lutetia

En résumé

Emplacement

Prestations

La vieille dame de la rive gauche

Hommage aux temps passés, le Lutetia continue d'éclairer la Rive Gauche parisienne tel un phare aussi paisible que majestueux.

Créé en 1910, un brin belle époque dans son architecture extérieure, totalement art-déco dans sa décoration intérieure, lieu de séjour établi et naturel des artistes d'hier et d'aujourd'hui, occupé par les Nazis durant la deuxième guerre mondiale, chargé d'accueillir les rescapés des camps de concentration au lendemain de la guerre, l'établissement a fait sienne la devise de la capitale française dont elle porte l'ancien nom latin : « fluctuat nec mergitur », c'est à dire, battu par les flots sans jamais sombrer.

Dans un quartier plutôt habitué aux ruelles et aux petites adresses de charme, l'imposante taille du Lutétia ne peut que rapeller celle du Bon Marché voisin. Le hasard n'y est pour rien : Mme Boucicaut, la propriétaire à l'origine du Bon Marché, est également à l'origine de l'hôtel dont elle souhaitait qu'il puisse accueillir dignement ses clients de province.

Longtemps propriété de la famille Taittinger, l'hôtel porte encore l'inspiration de la décoration signée par Sybille de Margerie. Mais plus qu'une décoration, le Lutetia apporte l'étincelle qu'il manque parfois à un quartier totalement chic et tranquille.

Peut-être que cela tient à ses portes à tambour toujours au travail, à ses grandes allées et à ses salons toujours vivants, à l'élégance de ses clients et de son personnel, à ses colones et à ses marbres, à ses boiseries et à ses multiples sculptures, comme celles d'Arman ou de César, à qui l'on doit l'étonnant « Gustave Eiffel », accueillant les voyageurs à la réception.

Car l'hôtel est le siège d'une vie culturelle animée. De nombreux artistes ou écrivains s'y retrouvent ou s'y font interviewer, et tous les week-ends, son salon accueille dès 22h30 des concerts de jazz à la programmation inspirée.

Et c'est un monde qui s'y croise parce que l'hôtel en lui-même est un monde, avec son restaurant gastronomique « le Paris », art-déco chic, sa brasserie « Lutetia », plus vivante et informelle, et son bar-salon, siège incontesté de la vie de l'établissement.

Ensuite, lorsque l'on suit ses longs couloirs pour rejoindre une des 230 chambres de l'hôtel, c'est comme remonter le temps.

Bien que certaines d'entre elles aient été refaites de façon contemporaine, les chambres du Lutetia conservent un incroyable charme suranné.

A la fois très sobres et spacieuses, calmes et sans fioritures, elles déclinent un mobilier art déco, parfait dans l'esprit bien que souvent dans son jus.

Les tons sont bruns, côté moquette et mobilier, rehaussé par le blanc éclatant des couettes qui recouvrent le lit et celui des murs peints. Venant récemment de changer sa literie, l'hôtel a abondonné ses couvertures et ses couvre-lits un peu ternes, au profit de couettes plus modernes.

Alors oui bien sûr, le Lutetia est une vieille dame. Et c'est pour cela qu'il faut faire preuve d'imagination et qu'elle doit être appréciée pour ses charmes d'antan, même si ceux-ci peuvent parfois apparaître un peu fânés. Après tout, l'amour de la perfection est un péché de jeunesse !

Cependant, l'hôtel se modernise peu à peu. Bien que parfois imparfaite, l'isolation des chambres est bonne pour la plupart. Les salles de bains ont été en partie refaites. Certaines suites également. Le wifi est disponible dans tout l'hôtel et si l'électronique et l'abus de prestations de luxe ne sont pas les penchants premiers de l'établissement, mini-bar et coffre sont systématiquement à disposition.

L'établissement propose trois types de chambres.

Donnant sur la cour intérieure du Lutetia, les chambres supérieures ont l'avantage d'être calmes, de taille correcte et de bénéficier des standards de l'hôtel. Ce ne sont bien évidemment pas celles qui méritent le détour, bien qu'elles s'avèrent pratique pour le voyageurs d'affaires.

Les chambres deluxes sont agréablement spacieuses et donnent sur l'extérieur du bâtiment. Dotées d'un bureau et d'un coin relaxation, avec sa table et ses deux fauteuils, elles sont adaptées aussi bien pour le loisir que pour les affaires. La plupart des salles de bains (mais pas toutes !) peuvent être munies de deux vasques, ainsi que d'une douche et d'une baignoire séparée. Bien évidemment, les chambres dans les étages supérieures seront plus lumineuses tandis que les autres seront plus bruyantes.

Les suites se partagent entre junior suite, junior suite executive, suite à thème et les deux suites prestige du Lutetia.

Malgré sa taille, qui ne permet bien sûr par un service aussi personnalisé que dans un boutique hôtel, le Lutetia délivre un éventail de services presque inégalé rive gauche : un concierge anglophone présent 24h sur 24, et un room service disponible également toute la nuit. Jeune et accueillant, le personnel est plutôt une bonne surprise pour un hôtel qui malgré tout fait partie d'une chaîne.

 

À partir de 220€ Réserver
Notation de l'établissement
Confort Global 9 Confort Global : 9

Contacts & Réservation

Hôtel Lutetia

45, bd Raspail
75006

Station de Métro : Sèvres-Babylone