Sanctum Soho Hotel

En résumé

Emplacement

Prestations

Derrière le miroir

Ouvert au printemps 2009 par Mark Fuller, une personnalité bien connue de Soho ayant démarré sa carrière comme manager de groupes de musique avant de créer des lieux nocturnes à la mode, l'hôtel Sanctum Soho est un établissement plutôt inclassable dans le paysage hôtelier londonien.

Avant même son ouverture, l'hôtel avait déjà fait les titres de la presse locale suite à une pseudo fuite expliquant que le groupe Iron Maiden allait ouvrir le premier hôtel rock de Londres. Au final, la fuite n'était pas si délirante que ça : deux des producteurs du groupe de hard rock en question s'étant effectivement associé à Mark Fuller pour investir plus de 10M£ dans cet hôtel de seulement une trentaine de chambres.

Rien à faire, les rockeurs aiment bien les gros chiffres !

En visitant l'hôtel, on comprend que l'accumulation d'idées plutôt extravagantes, réalisées avec de beaux matériaux, ait pu finalement couter cher. Comme par exemple ce bar en terrasse au dernier étage, ouvert 24 heures sur 24 pour les clients de l'hôtel, dont le jacuzzi permet de siroter des cocktails au milieu de la nuit, tout en se faisant massoter par un continuel flux de petites bulles.

Pour le reste, à quoi ressemble donc cet hôtel pour rock stars ?

De l'extérieur, à un bel hôtel londonien, grâce à la réunion de deux immeubles classés, dont la belle façade de pierre blanche, typiquement édouardienne, est d'autant plus remarquable que la plupart des immeubles de cette petite rue à l'entrée de Soho, sont plutôt habitués aux sombres et uniformes façades de briques typiques de ce quartier.

Le sas d'entrée s'ouvre sur un petit hall gardé par le bureau du concierge et illuminé par un très beau lustre de Murano en cristal tiré. Plus loin au fond de la pièce, passé l'ascenseur, se trouve la réception, tandis qu'immédiatement à droite de l'entrée, derrière de lourdes portes, on accède au restaurant/lounge.

Beau parquet au sol, murs d'une sombre couleur caramel, et bagagiste à l'affut pour se munir de votre moindre valise, a priori rien ne vient distinguer cet hôtel de n'importe quel autre hôtel de luxe à Londres. Quant aux couloirs parcourant les cinq étages de l'établissement, à part d'étonnantes photos de célébrités, rien ne vient troubler l'épaisse moquette qui feutre les pas.

C'est seulement une fois que la porte de la chambre s'est refermée derrière vous que le spectacle peut commencer ! Heu... bon, il faut quand même se calmer. Car ce qui est amusant, dans la décoration des chambres, toutes différentes, mais déclinant quatre grandes styles, c'est la façon dont certains petits détails pétillant viennent relever une ambiance dans l'ensemble plutôt formelle.

Côté décoration, ces quatre grands styles vont ainsi de l'Art déco au baroco-romantique en passant par le rock'n'roll-métallisé-rétroglam, version monochrome argenté ou version "purple".

Les lits et têtes de lit sont particulièrement travaillées et imposantes, en bois vernis pour les chambres Art déco, en bois sculpté façon baroque pour les chambres romantiques (à la fois les plus féminines et les plus douces), et en tissus métallisé et capitonné pour les rétroglam.

Côté taille de chambre, l'hôtel propose quatre grandes catégories (qui se subdivisent en huit catégories dans la nomenclature de l'hôtel) :

- Les Crash Pads : à ne conseiller que pour ceux qui voyagent très léger et n'ont besoin que d'un lit pour dormir. Donnant sur l'arrière de l'hôtel, ces chambres sont calmes et mesurent moins de 15m2. De style art déco, elles ne possèdent ni bureau ni armoire, mais disposent cependant d'un grand lit, queen ou king size et d'une superbe salle de bains avec rain shower.

- Les Doubles : en version "supérieure" (environ 21m2) ou en version "deluxe" (environ 23m2), sont de taille idéale pour un week-end en couple, ou pour quelqu'un ayant besoin d'un espace de travail, car elles sont les seules à disposer d'un vrai bureau... sauf en version art déco, où elles disposent d'un bar à la place... enfin, après tout, chacun son métier ! Spacieuses et romantiques, on les retrouve déclinées dans tous les styles présent dans l'hôtel. Les salles de bains ont un air un petit peu new-yorkais.

- Les Junior Suites : spacieuses, avec leur 30m2 en plan ouvert, ces Junior Suites, ainsi que la Loft Suite du dernier étage, sont réservées aux voyageurs les plus coquins ou les plus mégalos. Leur abondance de miroirs, recouvrant une colonne façon boule à facette ou l'armoire du fond de la pièce, se conjugue parfaitement avec les tissus métallisés ou les velours pour créer une atmosphère chic-glam-design, avec un petit quelque chose d'improbable, façon Mme Claude chez les Daft Punk. La salle de bains, dont la baignoire Stark, est ouverte sur la chambre, seulement séparée d'elle par un rideaux de cordelettes. Une douche "rain shower" est également disponible, protégée derrière une porte vitrée. Les grandes fenêtres de ces chambres leur apportent beaucoup de lumière, même pour celle du premier étage.

- Les Suites : avec un peu moins de 60m2, elles s'adressent surtout à ceux qui ont besoin d'avoir un salon et deux pièces séparées. La chambre possède un lit arrondi et la salle de bains une sortie spécifique... ce qui peut sans doute être pratique en certaines occasions. Avec une décoration beaucoup moins scénarisée que dans les autres chambres, elles satisferont les amateurs de davantage de simplicité. D'autres combinaisons, par exemple junior suite + chambre double, peuvent être également réalisées pour se retrouver avec deux chambres regroupées.

Dessinée par Lesley Purcell de la société Can Do, la décoration délivre, en fonction de chaque style, une ambiance réussie, entre glamour et kitsch, mais sans être totalement folle ou bohème, avec une mention particulière pour les salles de bains, très réussies et dotées de produits Ren ainsi que de serviettes bien épaisses.

Mais comme toujours, tout tient dans les détails, comme les poignées de portes avec des strass Zarowsky, l'arrière des portes matelassé ou les masques Bijoux Indiscrets, "pour se reposer ou pour jouer...", comme il est écrit avec beaucoup de pudeur sur la boîte.

Côté technologie, on trouve l'essentiel du moment : grand écran plat, iPod dock connecté à la télévision, pay tv et wifi gratuit. Mais comme le Sanctum Soho est hôtel avant tout fun, on trouve, bien au delà de l'essentiel, l'accessoire, à savoir des Wii dans toutes les chambres !

Et c'est peut-être là que se démarque le plus l'hôtel, avec des services étonnants, voir très spécifiques, comme vous trouver le meilleur spécialiste de la ville pour soigner votre guitare électrique, ou un loueur de Harley Davidson, voir des gardes du corps pour assurer votre sécurité personnelle, sans parler bien sûr de vous réserver la salle de cinéma de l'hôtel pour une projection privée (45 places).

Et effectivement, grâce aux contacts du propriétaire, il n'est pas rare que telle ou telle rock-star préfère l'intimité sagement bohème du Sanctum Soho au service impeccable des palaces.

Quant au restaurant de l'hôtel, le No20, il propose une cuisine britannique de saison, avec quelques pointes d'inspiration de cuisine du monde. Mais ce sera davantage son ambiance skaï & velours se coulant dans des couleurs douce et chaude, façon les-années-2010-rencontrent-les-années-80, le tout associé à des prix plutôt sage, qui feront la différence pour ce restaurant, dans un quartier où la compétition est plus que très tentante...!

Au matin, on y sert de bons petits déjeuners, avec un mini-buffet ou avec une carte offrant plusieurs options, partant du traditionnel petit déjeuner anglais en passant par le petit déjeuner "healthy", avec force fruits et céréales, et bien sûr, allant jusqu'au petit déjeuner au Champagne, pour finir comme il se doit une nuit d'ivresse.

Reste un point : le bar du dernier étage. Même ouvert toute la nuit, compte tenu de son emplacement et de la façon dont il fonctionne, il est impossible qu'il fasse tellement de bruit qu'il empêche le reste de l'hôtel de dormir. Et si des soirées privées y sont organisées, il est demandé aux organisateurs de réserver pour eux les deux seules chambres qui se trouvent au même étage.

Au Sanctum Soho, vous pouvez donc dormir sur vos deux oreilles... ou pas !

 

Pour qui ?

Si les gens de la musique sont réputés pour avoir un sens de l'hospitalité abondamment généreux, il faut tout de même avouer qu'il n'est pas si facile pour un homme de passer de la case ouverture de night club à la case ouverture d'hôtels. D'où un sentiment curieux concernant le Sanctum Soho : c'est un établissement avec une personnalité bien particulière, qui ne conviendra pas à tout le monde, mais qui pourtant, en enchantera plus d'un.

Donc, si vous cherchez un hôtel à l'hospitalité chaleureuse, protectrice et douillette, passez votre chemin, le Sanctum n'est pas fait pour vous. Si vous cherchez un établissement au design provocateur et délirant, totalement décadent ou illuminé, à nouveau, passez votre chemin.

Par contre, si vous cherchez un hôtel bien fait et plutôt luxueux, merveilleusement placé dans le quartier de Soho (à proximité de tout sans en avoir les nuisances), si vous venez à l'hôtel avant tout pour vous amuser et cherchez un brin de fantaisie pour pimenter vos nuits, et enfin, si vous n'êtes pas trop formel mais appréciez quand même que les choses soient à leur place, alors vous serez sans doute un inconditionnel du Sanctum Soho.

 

À partir de 194€ Réserver
Notation de l'établissement
Taille des chambres 7.5 Confort : 7.5
Confort Chambres 7.5 Confort : 7.5
Petit-Déjeuner 7.5 Confort : 7.5
Infrastructure & Services 7.5 Confort : 7.5
Confort Global 7.5 Confort Global : 7.5

Contacts & Réservation

Sanctum Soho Hotel

20 Warwick Street, Soho, London
W1B 5NF

Station de Métro : Picadilly Circus - Oxford Circus