The Arch

En résumé

Emplacement

Prestations

Comme à la maison... version chic

Comment devenir l'un des meilleurs hôtels de Londres, alors que la concurrence y est une des plus intense au monde ?

Si les concepteurs de l'hôtel The Arch ne se sont pas forcément posés la question en ces termes, ils ont cependant réussi à y apporter une réponse !

Et cela, tout naturellement.

Enfin... avec tout de même d'importants moyens, beaucoup d'élégance et un sens aigu de ce qu'est l'hospitalité aujourd'hui.

Reprenons.

Ouvert début 2010, The Arch Hotel a été conçu par une famille anglaise, déjà propriétaire de deux hôtels à la campagne, souhaitant créer au cœur de Londres un boutique hôtel de luxe, à la fois totalement contemporain, mais pourtant, respectant l'essence du savoir vivre anglais.

Mission réussie, notamment grâce au personnel de l'hôtel, animé avec énergie et passion par sa directrice, Beccy Gunn, une personnalité de l'hôtellerie londonienne.

Pourtant, aucun marketing ne semble réussir à aussi bien vendre cet hôtel que les hôtes qui y ont séjourné. Et cela, pour une bonne et simple raison : rien d'extraordinaire n'est là pour sur-vendre cet hôtel dont la principale qualité réside dans le plaisir d'y séjourner !

Alors, que dire de plus ?

 

L'emplacement ?

Extrêmement pratique mais franchement calme : l'hôtel est dans une jolie rue, alignant ses porches à colonnes dans le prolongement de Marble Arch, à seulement trois minutes à pied du métro.

Il s'agit d'un quartier très résidentiel (Madonna a d'ailleurs sa maison juste en face), avec davantage de petits hôtels familiaux que de bars branchés. Du coup, on y est très bien pour se reposer, génial pour se déplacer mais d'un intérêt limité pour se promener dans le voisinage immédiat, quoique... puisqu'on est vite partout.

 

Le design ?

Loin des clins d'œil magiques de Starck ou des somptueux volumes sculptés à la Terence Conran, l'hôtel offre une décoration dessinée par le cabinet de décorateurs RDD, qui a adopté ici une philosophie radicale: rendre tout simplement la vie confortable et séduisante.

Ainsi à aucun moment on ne se sentira pris par le vertige d'une découverte qu'on n'a vu nulle part ailleurs, par contre, en permanence, on se sentira réconforté et enthousiasmé par de beaux meubles, des pièces d'art originales, des couleurs douces piquées de couleurs plus vives, et une grande variété de luminaires qui créent des espaces équilibrés, confortables et accueillants.

 

Le restaurant et le bar ?

Que recherche-t-on dans un restaurant d'hôtel ? Ce que l'on ne trouve pas dans les autres restaurants bien sûr ! Et si la plupart prétendent au gastronomique, moins nombreux sont ceux qui se proposent d'offrir une carte simple, savoureuse, avec de bons produits, et surtout, des prix corrects, comme c'est le cas pour le HUNter 486. Résultat : on pourrait y manger tous les jours !

Côté bar, en plus des classiques, on atteint l'excellence grâce à une carte des cocktails au Martini qui pourrait concurrencer celle du Connaught Bar sans avoir à rougir, grâce par exemple à son très étonnant Martini Earl Gray, pour lequel on pourrait se damner... enfin, si on aime le parfum de la bergamote bien sûr !

 

Les chambres ?

C'est incroyable comme dès que l'on se retrouve dans ces chambres, on s'y sent naturellement bien ! Pourtant, elles ne sont ni extraordinairement spacieuses ni d'une originalité insurpassable, mais elles sont élégantes et idéalement confortables : tout est bien fait et tombe sous la main.

Leur décoration a trouvé ce juste équilibre entre une facture très classique et un peps tout à fait contemporain. Les magnifiques papiers peints de la maison italienne Fornasetti sont assortis de façon remarquable avec coussins et courtepointes, quant aux lits, ils sont "king size" et recouverts de couettes blanches aux draps soyeux. De plus, grâce à de beaux matériaux naturels, comme le cuir des fauteuils, le tissu des têtes de lit ou les épaisses moquettes, ces chambres procurent une sensation très chaleureuse, très douillette.

Les équipement technologiques participent également à ce que l'on puisse se sentir comme à la maison, grâce au millier de chaîne TV du monde entier, disponibles via le dernier système Sky, ou encore, grâce aux milliers de stations de radio, que l'on peut écouter via une petite radio internet. Un lecteur DVD, que l'on pourra alimenter avec une sélection intelligente de films (tous récompensés aux Oscars), permettra d'être sûr que vous ne vous ennuierez pas dans votre chambre d'hôtel, au cas où vous expérimenteriez, le soir venu, de fortes poussées casanières...!

Et pour confirmer ce sentiment que vous êtes le bienvenue : le wifi est gratuit, ainsi que toutes les boissons sans alcools du minibar, de même que le plateau de courtoisie avec une sélection de très bons thés et une machine Nespresso.

Les salles de bains sont classiques mais très bien conçues, avec toute la place nécessaire pour ses affaires, et, dans la plupart des chambres, une baignoire + douche "rain shower" accompagnée d'un téléviseur avec sa télécommande insubmersible. Encore peu connus en Europe, les produits de bains Malin + Goetz sont géniaux, avec leurs arômes naturels à la menthe ou à la bergamote, qui en font une des marques les plus hypes de New-York.

Côté pratique : les espaces de travail sont confortables, les prises sont à portée de mains et déjà équipés d'adaptateur, et un parapluie attend dans l'armoire (au cas où !).

Les 82 chambres de l'hôtel se divisent principalement en trois types de chambres, se subdivisant elle-mêmes en catégories plus fines :

- Les Standard & Supérieures : représentant 17 chambres, elles mesurent entre 19 et 21m2. Idéales pour un très court séjour à deux ou pour une personne seule venant pour affaires, elles sont très douillettes et possèdent les mêmes prestations que les autres chambres.

- Les Deluxe & Executives : ce sont les principales catégories de l'établissement, avec 56 chambres mesurant entre 25 et 29m2. Elles sont très bien proportionnées : une personne seule s'y sentira comme un prince et deux personnes y seront très confortables. Un petit espace repos, avec fauteuil et table, complète le bureau, et permet de dîner dans votre chambre en toute tranquillité.

- Les Juniors Suites et les Suites : pour tous ceux qui auraient envie de se faire plaisir à des tarifs correct pour Londres et pour ce niveau de prestations, The Arch propose 5 juniors suites, dont deux avec lits à baldaquins, dont la superficie varie entre 34 et 38m2. Une de ces juniors suites, située au rez-de-chaussée, bénéficie d'un magnifique plafond à corniches éclairé par un lustre en cristal.

Encore plus grandes (entre 45 et 58m2) et plus originales, quatre suites sont disponibles, dont deux très originales, situées à l'entresol, mais bénéficiant d'une étroite cour privative où une belle photo de forêt ouvre la perspective. Elles portent des noms correspondant aux indicatifs téléphoniques de l'époque : SULivan 785 / ABBey 222 / CHAncery 242 ou encore JUNiper 586.

Contrairement à la plupart des hôtels londoniens, The Arch a adopté une politique de prix fixes. Cela fidélise une clientèle régulière, qui évite ainsi la malheureuse surprise de tarifs évoluant du simple au double pour la même chambre, en fonction du taux de remplissage de Londres et des différents évènements qui l'animent.

 

L'ambiance ?

Alors que sa façade se présente comme une classique façade londonienne, avec son entrée sous un porche blanc à colonnes, l'arrivée à l'hôtel est l'objet d'une petite surprise que les habitués des hôtels de luxe à Londres remarqueront tout de suite : quoi, le bagagiste ne porte ni haut de forme, ni queue de pie, ni costume sombre ? Mais que se passe-t-il bon sang ?

Hé bien non, c'est le style The Arch : décontracté chic. Car, après tout, n'est-ce pas mieux d'avoir un personnel totalement naturel, plutôt qu'engoncé dans un costume qui lui fait tenir un rôle dans lequel il ne se sent guère à l'aise...?

Le même style décontracté chic est également à l'œuvre dans les espaces communs de l'hôtel : tout semble fait pour y circuler de façon naturelle. L'entrée donne sur un corridor vitré à travers lequel on aperçoit deux petits salons de part et d'autre, tandis que des portes automatiques vous invitent à entrer plus avant.

Immédiatement sur la gauche, on trouve la réception, comme un bureau moderne, version marbre et cuir, avec ses trois impeccables écrans plats et ses vidéos d'art projetées au dessus des réceptionnistes et concierge.

Lui faisant écho, on découvre le salon du lobby, d'inspiration britannique par ses tissus, formes... et cheminée, mais d'un élan totalement contemporain, par son mélange tonique de couleurs et ses très belles œuvres d'art, allant du figuratif, comme avec cet insolite et amusant bouledogue anglais peint par Giorgia Fienne, au plus abstrait, avec le bleu très Klein de Martha Winter.

Mais l'œuvre signature de l'hôtel, que toutes les clientes reconnaîtront comme un incroyable chef-d'œuvre, reste ce collage réalisé par Vincent Poole, appelé ‘New Shoes', représentant une silhouette féminine constituée à partir de toutes les grandes marques de mode pour lesquelles on peut se ruiner à Londres !

De là, on rejoint le restaurant et le bar, séparés du couloir menant au très reposant salon-bibliothèque par une longue vitre. Constituant un long espace en enfilade, avec une cuisine ouverte sur la salle, le restaurant et le bar surplombent d'anciennes "mews" (ces écuries occupant historiquement les arrières-cours des immeubles bourgeois) réaménagées en adorables petits pavillons urbains.

Fenêtres à larges stores de bois blanc ; vitrines alignant bocaux de pâtes, huiles d'olive, boîtes de biscuits italiens ; solide parquet ; banquettes circulaires avec leurs voilages permettant une totale intimité ; fauteuils de différentes formes et de différentes hauteurs ; variétés des éclairages : de ce mélange très glamour naissent plusieurs ambiances qui s'assemblent parfaitement et permettent à chacun de trouver son tempo, s'isoler ou bien profiter des clients de l'hôtel.

Et c'est bien cela le maître mot de cet hôtel, que chacun se sente bien en créant un cadre élégant, stimulant et facile à vivre.

 

Pour qui ?

The Arch s'adresse à tous ceux à la recherche d'un boutique hôtel de luxe, aussi élégant qu'accueillant !

Il séduira les fashionistas qui trouveront là un sanctuaire tout à fait adéquat pour mener des raids dans toutes les boutiques non loin de là.

Il séduira les hommes d'affaires qui pourront rejoindre la city en moins d'une demi-heure, heureux d'échapper à son stress le soir venu, et de profiter de bonnes conditions pour continuer à travailler, en pouvant notamment accueillir clients ou partenaires dans un cadre intimiste et chic.

Il séduira les familles qui seront enchantés de bénéficier d'un hôtel tranquille mais somme toute vivant, où surtout, personne ne vous regarde pas avec sévérité parce que vous ne portez pas de cravate.

Enfin, il séduira les amoureux qui pourront se faire livrer des petits plats au lit jusqu'au bout de la nuit !

À partir de 222€ Réserver
Notation de l'établissement
Taille des chambres 8 Confort : 8
Confort Chambres 9 Confort : 9
Petit-Déjeuner 8.5 Confort : 8.5
Infrastructure & Services 8.5 Confort : 8.5
Confort Global 8.5 Confort Global : 8.5

Contacts & Réservation

The Arch

50 Great Cumberland Place
W1H 7FD

Station de Métro : Marble Arch