The Connaught

En résumé

Emplacement

Prestations

Un prince dans la ville

Situé au cœur du village de Mayfair, le Connaught a tout d'une légende.

Créé en 1897 et administré par seulement six directeurs successifs au cours de son histoire, l'établissement a su traverser le temps en conservant une personnalité unique, pour devenir peu à peu le garant d'un style et d'une élégance foncièrement britanniques, attirant ainsi une clientèle illustre, qu'il s'agisse de figures aussi variées que celles de Charles de Gaulle ou de Yul Brynner.

Autant dire que lorsque l'établissement a fermé ses portes en 2006 pour se lancer dans un profond programme de rénovation, fortes étaient les attentes et nombreux les doutes. Mais depuis 2008, tous ses habitués ont pu retrouver leur sourire: The Connaught est de nouveau ouvert, pour écrire une nouvelle page de son histoire.

Moins guindé que le Ritz, moins palace international que le Dorchester ou le Claridge, le Connaught a su se créer une place à part, en introduisant une subtile dose de modernité au sein d'une décoration pétrie d'histoire, et en adoptant une allure naturelle et vivante, qui lui permet d'éviter le côté parfois pétrifiant de l'ultra-luxe.

Avec plus de 70M£ d'investissements, cette révolution a permis de créer une nouvelle aile, ajoutant plus de 36 chambres et suites aux 87 déjà existantes, d'ouvrir un spa, assurée par la célèbre marque d'hôtellerie Aman, et de complètement revoir les concepts et décorations de ses deux bars et de ses deux restaurants, signés Hélène Darroze, dont un gastronomique.

Mais davantage que des chiffres, le Connaught, c'est surtout un esprit: une élégance désinvolte et intelligente, parfaitement appréciée des connaisseurs. Le résultat ne trompe pas, le Connaught s'impose aujourd'hui comme une référence pour de nombreux hôtels londoniens.

Et pas seulement.

Avec un emplacement inégalable au cœur de Mayfair, surplombant l'élégante placette arborée de Carlos Place, entouré des meilleures boutiques d'art et de luxe de Londres, le Connaught est un point de ralliement naturel pour tout ce que Mayfair compte de chic: les gérants de Hedge Funds adorent son ambiance, les collectionneurs d'art, son style.

L'arrivée

Quand on passe la porte à tambour de l'hôtel, la première chose qui frappe parmi ce chaleureux décors fait de panneaux de bois bruns et de marbres noirs, c'est la vitalité de l'établissement.

Tout de suite à gauche se trouve le restaurant l'Espelette, placé sous une belle verrière. A droite, un couloir permet de rejoindre le Coburg Bar et le restaurant gastronomique Hélène Darroze, tandis que face à vous, de part et d'autre du grand escalier central, se trouve le comptoir des concierges et celui des réceptionnistes. Sur le fond du lobby, derrière ce magnifique escalier de bois, on peut rejoindre le Connaught Bar ou la nouvelle aile de l'hôtel. Autant dire que tout l'établissement converge vers cet élégant lobby, lui donnant volontiers un allure de petite ruche.

Coburg bar & les restaurants d'Hélène Darroze

Redessiné par la décoratrice India Mahdavi, le Coburg Bar a conservé beaucoup de son esprit initial, bien que savamment revigoré grâce à de délicates influences contemporaines. La moquette est toujours aussi épaisse mais répète des motifs géométriques, les murs ont gardé leurs panneaux de bois d'origine mais gagnés une magnifique couleur taupe, alors que les fauteuils, d'une coupe classique mais épurée, arborent des couleurs plus vives. La hauteur sous plafond, les gravures et les lustres achèvent de procurer un bien agréable tournis, à moins que ce ne soient les principes de "Bacchanology" proposés à la carte, mettant en scène une liste prestigieuse de vins et de champagnes.

Adjacent au Coburg bar et également décoré par India Mahdavi, se trouve le restaurant gastronomique Hélène Darroze. Immédiatement récompensé par une étoile au guide Michelin peu après son ouverture, ce restaurant rend hommage au Sud-Ouest, si chère à la chef, avec une cuisine centrée sur les produits mais revigorée par quelques belles pointes de créativité, et parfois de saveurs asiatiques, pour lui donner tout son zeste moderne.

Avec des prix allant de 35£ pour le menu déjeuner à 85£ pour le menu dégustation, le restaurant se positionne clairement dans une cuisine de haut vol, mais à des tarifs tout de même plus raisonnables que certains autres grands chefs de palace, partis parfois tutoyer les anges sans vraiment se donner de limites de prix. Remarquable pour les amateurs d'Armagnac, un chariot propose des liqueurs de chaque année sur près d'un siècle, à des tarifs suffisamment compétitifs pour se donner envie de revisiter l'histoire en détail.

La décoration offre un contraste très féminin entre les panneaux historiques en bois brun et les quelques notes de couleurs, lila ou beige doré, distillées avec soin à travers les tissus et les arts de la table. Un grand lustre, dessiné par la décoratrice elle-même, et quelques œuvres d'artistes comme Damien Hirst, constituent le sel d'une décoration volontairement sobre... l'essentiel devant tout de même se trouver dans l'assiette !

La seconde table d'Hélène Darroze au Connaught, le bistrot-chic l'Espelette, s'inscrit dans l'arrondi du bâtiment et offre une agréable vue sur Mount Street grâce à la très belle verrière qui la protège. Hautes fenêtres, ambiance dorée et bouquets d'orchidées accompagnent une cuisine proposant aussi bien des classiques du pays basque que des plats populaires londoniens revisités avec talent.

Le thé y est proposé tous les après-midi, avec une formule "Chic & Shock" qui constitue une tentation gourmande sans précédent.

Le Connaught Bar

Pour commencer ou finir la nuit, passage obligé dans l'un des plus beaux bars de Londres: le Connaught Bar. Décoré par David Collins, qui avait déjà si bien officié au Berkeley en réalisant le magnifique Blue Bar, le Connaught Bar est un parfait mélange entre tradition et modernité, entre le cubisme anglais qui a inspiré le décorateur et l'architecture édouardienne d'origine de cette pièce. Les panneaux en chêne ont été revisités à la feuille d'argent, les cuirs façon pleine fleur ou crocodile procurent un sérieux côté glamour à l'ensemble, tandis que l'éclairage souligne la magnifique symétrie des lieux.

En plus d'une carte riche en cocktails classiques et expérimentaux, les barmans, plusieurs fois primés, officient avec un piano à Martini qu'ils conduisent à travers le bar pour venir préparer votre boisson favorite juste sous vos yeux. Et pour les amateurs de champagne, une dizaine de grandes maisons sont disponibles au verre. De plus une carte spéciale, réalisée par la Hélène Darroze, permet d'accompagner tout cela avec un peu de jambon de Bigorre ou de foie gras.

Le Spa

Pour la première fois en Europe, la marque Aman, plus connue pour ses somptueux hôtels du bout du monde, ouvre au Connaught un spa seul, mettant à la disposition des clients de l'hôtel, 500m2 d'espaces de soins, avec une petite piscine mise en valeur par un magnifique mur d'eau. L'ambiance est zen et intimiste tandis que la carte des soins propose des techniques de massage aussi bien thaïlandaises que Navajo, avec herbes et pierres chaudes.

Les chambres

Côté chambres, deux choix s'offrent à vous : l'aile historique ou la "new wing". Décorées par Guy Oliver, spécialisé dans la rénovation de bâtiments traditionnels, comme par exemple le 10 Downing Street, les chambres et suites du Connaught possèdent toutes une atmosphère très sobre mais immédiatement accueillante.

Plus spacieuses que les chambres de la partie historique, les chambres de la "new wing" possèdent un mobilier et un style calé sur l'Art Déco. Les suites y sont somptueuses, aussi bien en terme d'ambiance que de beauté du mobilier. Détail amusant, les toilettes, importées du Japon, proposent une foule d'options et de jets rotatifs qui pourraient presque rendre ludique l'exercice en question.

Du côté de l'aile historique, point de gadget mais davantage de moulures et de hauteur sous plafond. A chaque époque ses divertissements ! Rendant hommage au style néo-classique adamesque, ces chambres, souvent d'une parfaite symétrie, offrent un mobilier en bois sombre et aux lignes sculptées qui se marie parfaitement bien avec des murs peints dans des couleurs naturelles et classiques.  

Proposé avec chaque suite, un service de majordome est à votre service, afin de vous aider à défaire ou à faire vos bagages, ou tout simplement pour vous réveiller le matin en vous apportant votre thé ou café au saut du lit.

L'idéal pour bien commencer une journée !

 

 

Pour qui ?

Hôtel de luxe situé au cœur d'un des quartiers les plus luxueux de la ville, le Connaught s'adresse bien évidemment à une clientèle haut de gamme.

Mais contrairement à beaucoup d'autres palaces qui maintiennent une étiquette très formelle, il a su faire de son histoire un avantage, en adoptant une attitude naturelle et épanouie. 

Qui s'en plaindrait ?

À partir de 484€ Réserver
Notation de l'établissement
Taille des chambres 9 Confort : 9
Confort Chambres 9 Confort : 9
Infrastructure & Services 9.5 Confort : 9.5
Confort Global 9.5 Confort Global : 9.5

Contacts & Réservation

The Connaught

Carlos Place
W1K 2AL

Station de Métro : Bond Street