The Mandarin Oriental Hyde Park

En résumé

Emplacement

Prestations

Le grand palace à la lisière du parc

Quand on arrive de Mayfair en direction de Knightsbridge, à deux pas de chez Harrod's et Harvey Nichols, on est surpris par un imposant immeuble, élevant ses neuf étages aux solides colonnes de briques et de pierres blanches, alternant arches et tourelles au fil d'une façade somptueuse dont les balcons dominent Hyde Park qui s'étend à ses pieds.

Arrivé devant l'édifice, face à une armée de portiers habillés de rouge et de hauts de forme noir, toujours à l'affût des taxis des clients et des bagages à acheminer au plus vite, on sait que l'on a rejoint l'un, sinon le meilleur hôtel de Londres : le Mandarin Oriental Hyde Park, en exercice à Londres depuis 1889.

Il faut ensuite un peu s'élever pour arriver au coeur de l'établissement. Si l'entrée au niveau de la rue donne seulement accès au pupitre des bagagistes, un membre du personnel se fera un plaisir de vous conduire à la réception. Après avoir gravi quelques marches menant à un grand foyer brillant d'activité, de marbres sombres, de cheminée et d'orchidées, on accède à la réception en elle-même, comme en retrait et plus tranquille.

On vous conduira ensuite auprès d'une des 198 chambres de l'établissement.

Refaites en 1998 et dotées de tout les équipements contemporains, ces chambres ont conservé un certain esprit Louis XV matiné de confort britannique. Portes d'origines et lambris ont été soigneusement repeint mais conservent la sobriété tranquille et la retenue d'une autre époque. Le fond est d'un beige léger, presque caramel, et les tissus des coussins, des canapés ou des  rideaux, dans un impeccable ton sur ton, apportent une touche de couleur : bleu, or ou violet. L'absence de motifs sur ces tissus, ou leur grand classicisme, donne beaucoup de sérénité aux pièces, voire une certaine rigueur. Les éclairages indirects laissent couler une douce lumière jaune et chaleureuse. Les meubles, tous taillés dans des bois sombres et nobles, s'ornent avec parcimonie de riches bibelots, vases de chine ou autres porcelaines. Plus on s'élève dans les catégories de chambres, plus la décoration se meuble de détails et devient opulente.

Les chambres de premier niveau donnent pour la plupart sur les cours intérieures et sont d'une taille correcte. Au dessus, elles surplombent Knightsbridge ou Hyde Park et sont spacieuses. Concernant les suites, l'hôtel en propose une grande variété, aussi bien en terme d'agencements que d'exposition, les plus grandes, récemment refaites et associées à de grands noms de la décoration, s'étendent sur près de 150 mètres carrés et disposent de terrasses privatives dominant Hyde Park. 

Joignant la gourmandise à l'hospitalité, le Mandarin Oriental Hyde Park compte deux restaurants : le Foliage, gastronomique et intimiste, avec seulement 14 tables et un décor contemporain, et The Park, brasserie de luxe au cadre également contemporain mais dont les hautes fenêtres, ouvertes sur la verdure voisine, procurent presque l'impression de déjeuner dans Hyde Park. Son bar, Mandarin Bar, est un bar à cocktail très couru pour ses apéritifs post-bureau parmi les plus chics de Londres.  

Plus qu'un gadget d'hôtel, le SPA du Mandarin Oriental mérite une visite à lui seul. Situé au sous-sol de l'établissement, souvent récompensé pour son équipe, il permet de se relaxer via différentes techniques, du massage Shiatsu matiné de « Ginger Ritual », à « l'Oriental Harmony », un massage à quatre mains, sans parler du « Stilness Ritual » utilisant une thérapie craniosacral, technique médicale de massage du visage et du crâne. Les produits utilisés sont soit des produits Mandarin Oriental ou ESPA.

Point clé du Mandarin Oriental : son service. A juste distance, vivant mais professionnel, il est pour la plupart polyglotte et tracé au carré. 

 

À partir de 211€ Réserver
Notation de l'établissement
Confort Global 10 Confort Global : 10

Contacts & Réservation

The Mandarin Oriental Hyde Park

66 Knightsbridge
SW1X 7LA

Station de Métro : Knightsbridge