Villa Madame

En résumé

Emplacement

Prestations

Thé & macarons

Mais qui est Madame ? Un rêve en quelque sorte... ou plutôt, une élégante parisienne née de l'imagination de deux hommes...

Ainsi, quand Gilles Delfau, le propriétaire de l'hôtel Regent's, a décidé d'en finir avec sa décoration provençale un brin éculée, il s'est naturellement adressé au décorateur Michel Jouannet, dont il avait pu apprécier le travail, aussi bien au restaurant du Lancaster qu'au Relais Saint Germain, il y a quelques années déjà.

L'idée de la Villa Madame allait donc se dessiner à partir de cette belle rencontre et de l'abandon du Regent's, nom qui au final ne signifiait pas grand chose. Car Michel Jouannet n'est pas un décorateur d'apparat, il s'attache à créer dans la durée, à restituer leur humanité aux espaces et à créer du sens.

Alors quoi de mieux par ce nouveau nom, que d'inscrire l'hôtel dans son environnement, celui d'une rue et d'un quartier sans doute les plus appréciables de Paris en matière de qualité de vie, d'élégance et de boutiques ? Un quartier que les femmes semblent faites pour aimer toujours... ainsi que les hommes qui aiment les femmes...!

Réouvert en 2008 après de profonds travaux de rénovation, ce solide immeuble à la façade un peu sévère devenait ainsi la Villa Madame, une très belle demeure familiale où recevoir est un plaisir.

Et puisque l'élégance est synonyme de discrétion, ne cherchez pas de majestueuses marquises ou d'imposant panneaux mentionnant l'entrée de l'hôtel : deux arbustes impeccablement taillés et une plaque s'en chargent très bien.

L'entrée de l'hôtel donne sur le bureau de la réception. Vous serez certainement surpris par une étonnante odeur qui vous rappellera... ne cherchez plus, il s'agit des fraises tagada ! Clin d'œil qui résume l'esprit de la maison, au-delà de toute décoration : convivialité et pétillance.

Face à la réception, s'ouvre le salon de l'hôtel, en enfilade, avec ses bibliothèques chargés de livres et ses bibelots, mais surtout avec son canapé faisant face à une cheminée bien appréciable l'hiver. Du salon, on accède à la salle de petit déjeuner, donnant sur l'arrière de l'immeuble, sur le très beau patio arboré de l'hôtel.

Équilibre, rythme et symétrie de ces espaces communs, pour lesquels le travail du décorateur s'est fait à la fois précis, sobre et élégant, grâce à un mobilier qu'il a dessiné sur mesure, grâce au contraste qu'il a créé entre des matières froides comme le marbre des sols ou les miroirs magnifiant l'espace et des matières chaudes comme les velours et tissus, mais également grâce à de magnifiques luminaires édités par Pouenat Ferronnier.

Cet ensemble de détails concoure à un style à la fois beau et intemporel, mais qui comme par magie, nous est tout de suite très proche. Et Madame dans tout ça ? Une trace subsiste, deci delà, grâce aux sculptures en acier de l'artiste Michel Philippon, comme cette intrigante chaussure ornant avec malice le départ de la rampe d'escalier.

Les 28 chambres de l'hôtel Villa Madame prolongent l'atmosphère de demeure familiale des espaces communs, avec une note beaucoup plus intimiste et douillette. Ainsi le style est ici totalement au service du confort. On ne se sent jamais dans un décor mais dans un lieu chaleureux : les chambres n'ont pas été dessinées pour impressionner mais pour qu'on s'y sente bien.

Sur des tons de beige et de brun, les couleurs sont apaisantes, piquées parfois d'une couleur plus vive. Les matières sont chaleureuses: moquettes ou parquets, velours des coussins et fauteuils, tissus soyeux des rideaux et des courtepointes, ou encore têtes de lit en cuir façon galuchat (avec un décor glamour en fer forgé).

Dans le même esprit de couleur, les salles de bains sont épurées et contemporaines, proposant peignoirs et chaussons, ainsi que des produits Hermès.

Quatre types de chambres sont proposées : chambre classique, chambre deluxe, chambre exécutive et suite. Variant uniquement de taille et de configuration, les chambres sont assez similaires. Elles proposent le Wi-Fi gratuitement, des téléphones sans fil en voix sur IP, un dock Ipod, un plateau de courtoisie pour vous préparer thé et café, des vidéos à la demande via un téléviseur LCD et une climatisation réversible individuelle.

De plus, trois chambres, au 5ème et dernier étage bénéficient d'une terrasse privative arborée, avec une agréable vue sur les toits de Saint Germain des Prés.

Et pour bien prouver que la Villa Madame n'est pas qu'une histoire de femmes, l'hôtel propose une cave à cigare ainsi qu'une sélection pointue de champagnes, d'excellents whiskys et de vieux rhums.

 

Pour qui ?

Avec Pierre Hermé et le Sénat à deux pas, la Villa Madame peut tout aussi séduire des sénateurs ou des sénatrices et des gourmand(e)s. Voir les deux. Mais pas seulement !

Ce boutique hôtel avec un service attentionné et plein de peps est idéal pour arpenter les trésors de la rive gauche tout en profitant d'une adresse à la fois chic et discrète. 

À partir de - Réserver
Notation de l'établissement
Taille des chambres 7.5 Confort : 7.5
Confort Chambres 8 Confort : 8
Infrastructure & Services 8 Confort : 8
Confort Global 8 Confort Global : 8

Contacts & Réservation

Villa Madame

44, rue Madame
75006

Station de Métro : Rennes - St-Sulpice