Villa Spalletti Trivelli

En résumé

Emplacement

Prestations

Réservé aux connaisseurs

Endroit rare, comme il en existe peu à Rome, et comme il ne peut en exister qu'à Rome, la Villa Spalletti Trivelli est une demeure de famille que le comte Spalletti a décidé de transformer en hôtel afin d'offrir son hospitalité à quelques clients privilégiés.

Homme de goût et dépositaire d'une haute tradition : cette transformation s'est faite lentement, le temps de choisir le meilleur et le plus beau, le temps de laisser les artisans à leur œuvre et de recruter un personnel d'expérience qui soit humainement en affinité avec le projet.

Les grandes familles en ont l'expérience : les choses importantes nécessitent du temps, mais par la suite, ce temps devient leur allié.

Trois ans de travaux, une ouverture en novembre 2007 et une communication discrète, renforcent ainsi l'image d'une demeure patiente d'accueillir la clientèle qu'elle mérite, immense vertu dans un monde toujours impatient.

Car il s'agit ici de beaucoup plus que d'offrir un standard de confort et de luxe comme en rêvent les voyageurs les plus exigeants. Il s'agit d'inviter le voyageur à découvrir un art de vivre, un service et un temps différent, que l'on sent commandé par la demeure elle-même et par les personnalités qui l'ont fait vivre et dont on sent encore la vibration.

Parce qu'ici, l'histoire n'est pas une fiction littéraire, elle est un souvenir proche, fait de photos et d'objets, comme un mot de Verdi que l'on peut découvrir sur un guéridon, ou les nombreux clichés de la Reine Marguerite de Savoie avec sa dame de compagnie, celle qui fut à l'origine de cette demeure, construite en 1901 afin d'en faire sa résidence de ville, l'illustre Gabriella Rasponi, descendante d'une vieille famille aristocratique de Ravenne et des conquérants napoléoniens, Joachim Murat et Caroline Bonaparte.

Veuve du comte Venceslao Spalletti Trivelli, elle fit de sa maison un lieu brillant dont les salons étaient fréquentés, jusqu'à la première guerre mondiale, par l'élite sociale et littéraire : le salon rouge destinés aux fêtes et à la danse, et le salon vert aux réceptions de l'après midi.

Aujourd'hui, si les salons s'animent parfois à l'occasion de la présentation d'un livre ou d'une interview, les après-midi sont calmes, permettant de prendre le thé, tout en se laissant griser par la lumière oblique descendant à travers les hautes fenêtres, alors que l'on perçoit la lointaine rumeur de la ville, au-delà des magnifiques parcs et jardins qui entourent la maison.

Sous d'impressionnant plafonds élevant leurs corniches et leurs voûtes à plusieurs mètres de hauteur, les murs sont peints d'une impeccable couleur claire, les parquets sont admirablement cirés, les porcelaines de chine bleuissent en silence et les tapisseries sont à leur place.

Tout semble dans une juste harmonie, et dans l'immense bibliothèque, parée de livres et de boiseries, un feu de cheminée crépite tout l'hiver, devant de confortables canapés aux lignes contemporaines, tandis que l'horloge sonne les quart d'heure avec une ponctualité sans faille.

Il fait bon lire, il fait bon se reposer, il fait bon se sentir un instant à l'abri du temps.

Dehors, il y a le Quirinale, c'est-à-dire le palais du président, une avenue passante bordée de hautes demeures silencieuses, un petit parc, et juste derrière, protégée par les têtes feuillues des platanes, reconnaissable à sa façade couleur sable et à ses hauts murs dont l'élégance magistrale mais discrète a été dessinée par l'architecte Domenico Avenali, se trouve la Villa Spalletti Trivelli.

Les taxis la connaissent même si rien n'indique son nom.

Devant les grandes portes en bois, ouvertes sur un court vestibule protégé de portes de chêne vitrées, on trouve une simple sonnette. Un instant plus tard, quelqu'un vient vous accueillir, d'un regard comprend qui vous êtes, vous souri, vous ouvre la porte, s'empare de vos bagages, et vous invite à l'accompagner, dans une agréable effluve de parfum d'ambiance, au-delà d'un hall d'entrée sobre et somptueux, vers l'étage, auprès de la réception.

Ca y est, vous avez rejoint la Villa Spalletti Trivelli.

Logée sous le très bel escalier qui permet de rejoindre l'étage, la réception possède une allure contemporaine aux pures lignes de verre. Mais vous n'y resterez pas. Un des membres du personnel vous accompagnera à votre chambre, vous en expliquera les moindres mystères, tandis que par magie, un bagagiste installe vos bagages. 

Avec 12 chambres et plus d'une quinzaine de personnes au total pour s'en occuper, la Villa Spalletti est plus qu'un hôtel, c'est une demeure de famille ouverte à l'hospitalité : le personnel y est éduqué, sensible, prévenant, vivant, respectueux, toujours présent et à la distance juste, disposant de temps pour ses clients et construisant une relation humaine d'un naturel évident.

Bien que toutes différentes, portant le nom d'un quartier de Rome, les chambres déclinent avec bonheur le même style, fait d'une élégance et d'une sobriété rare.

Première impression, la couleur. Parés de magnifique tissus tendus unis ou aux très légers motifs, les murs déploient pour chaque chambre une couleur différente, à chaque fois magnifique, lumineuse et chaleureuse, du rouge à l'orange, en passant par le vert anis et le beige.

Ensuite, les parures de lit, les têtes de lit et fauteuils, déclinent cette couleur avec des motifs classiques et différents, construisant une atmosphère sobre mais rayonnante.

L'espace, la hauteur sous plafond, les fenêtres en chêne massif, l'incroyable parquet en teck reproduisant le point d'origine, les magnifiques gravures de cartes anciennes provenant de la collection personnelle du conte et les nombreuses antiquités qui meublent les chambres leur donnent une personnalité et une authenticité unique.

Et comme l'histoire est un livre ouvert, la demeure a su capter ce qu'il y avait de lumineux et de bon dans la modernité pour enrichir l'héritage, comme ses tables taillées dans un plexiglas de luxe, dessinées par l'architecte et fabriquées sur mesure ou comme les très belles salles de bains.

Il serait fastidieux de décrire tous les luxueux détails auxquels les propriétaires ont pensé, mais il est certain que la Villa Spalletti, sans ostentation aucune, a établi les meilleurs standards de luxe de la ville de Rome.

Tous les soirs, un service de couverture arrange votre salle de bains et prépare votre lit tout en fermant les volets. Vous ne trouverez pas de chocolats sur l'oreiller que vous aurez choisi, c'est inutile : il y en a déjà partout dans la chambre et dans les salons, provenant des meilleurs chocolatiers de Rome.

Soucieux que ses hôtes dorment dans les meilleures conditions, l'hôtel réserve les connections internet au seul usage du câble et utilise une technologie qui permet d'absorber les ondes electro-magnétiques.

Et si vous souhaitez vous relaxer complètement, la Villa, ce qui est incroyable pour un établissement de cette taille, bénéficie d'un des meilleurs centre de Spa de Rome.

Tenu par l'ancienne propriétaire du Spa de l'Hôtel de Russie, l'Energy Bar cumule les possibilités : du classique circuit digne des termes romains avec hammam et massage, au bain régénérateur grâce aux sels de la Mer Morte, en passant par le centre de fitness avec powerplate et pilate, ou par les techniques de massage les plus pointues, le Spa attire de nombreux romains qui, au-delà de la détente, y assurent un suivi thérapeutique. En une heure vous oubliez vos douleurs, vos courbatures, vos tensions, et vous repartez avec une énergie nouvelle à l'assaut du monde.

Le matin, le petit déjeuner est servi dans la salle des « papiers peints », justement décorée de magnifiques papiers peints rappelant une campagne orientale. Un long buffet offre un choix étonnant de savoureux produits : tartes maisons (à la ricotta, aux pignons de pin ou à la confiture), panettone, croissants (aérien et croustillants), brioches au sucre, petits pains à la crème fouettée (typique de Rome), sans compter un choix exemplaire de confitures artisanales, de miels issus de l'agriculture biologique, de charcuterie et de fromages, de salade et de yaourts au lait de buffala.

En plus du buffet, le service est accompagné d'œufs au bacon cuisinés à votre goût.  Tout est servi dans une admirable porcelaine blanche, aux armoiries de la maison : simple mais distinguée.

Et là repose l'identité de la maison : un art de vivre d'une élégance profonde, sobre et harmonieuse.

Comme le traduit la cuisine de la maison.

Dans quel autre hôtel de luxe de Rome est-il possible de se passer de la carte, si le client le souhaite, pour improviser, au début de la nuit, un repas frais et impromptu où se mélangent une simple mais savoureuse salade accompagnée d'un petit risotto au champignon et aux truffes, pour la faim apaisée, couler vers un sommeil léger ? Rien d'imposé, tout dans l'instant pour répondre aux besoins de la personne. Comme à la maison.

Et s'il s'agit d'une cuisine plus élaborée, le Chef est là pour démontrer ses talents et laisser parler une cuisine italienne, enrichie de pointes méditerranéennes, où l'expression de produits de grande qualité est un travail permanent.

Le goût plutôt que l'effet.

Si vous réussissez à quitter la Villa, ses jardins, sa terrasse-solarium, sa cuisine, ses chambres et ses multiples salons, vous découvrirez que vous êtes au cœur de Rome. Mais une Rome oubliée du public.

En suivant la pente de la colline et en appréciant d'admirables vues sur la ville, cinq minutes vous suffisent pour rejoindre la Fontaine de Trevi et une dizaine pour rejoindre le Forum Romain, à travers le quartier typique dei Monti.

L'hospitalité de la Villa se veut simple et humaine : tout est inclus dans le prix, de votre mini-bar à l'internet. Sans concierge, tous les employés de la réception sont connectés à la ville pour organiser aussi bien un parcours dans le golf le plus exclusif de Rome, qu'une visite privée ou une promenade en mer. Et en plus, comme dans toute bonne famille, ils parlent tous plusieurs langues !

Aussi, quand sonnera l'heure de partir, il est probable que vous éprouviez un léger sentiment de mélancolie, heureusement vite effacé par le souvenir d'avoir vécu une expérience rare et unique.

À partir de 800€ Réserver
Notation de l'établissement
Taille des chambres 10 Confort : 10
Confort Chambres 10 Confort : 10
Petit-Déjeuner 10 Confort : 10
Infrastructure & Services 10 Confort : 10
Confort Global 10 Confort Global : 10

Contacts & Réservation

Villa Spalletti Trivelli

Via Piacenza, 4
00184